Travaux: projets et réalisations

1 – RÉALISATIONS

COMMERCES

2019

“Le Cheval Blanc” devient “Tart’in Berry”

Après le départ en retraite des anciens exploitants, le dernier café restaurant du village a fermé. Lieu de vie essentiel à la vie de la commune, le conseil municipal a décidé de tout mettre en œuvre pour retrouver un repreneur.

La difficulté résidait dans :

  • l’étendue des travaux indispensables (mise en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, réfection de la toiture),
  • le financement de l’opération,
  • la recherche d’un successeur qualifié.

Comme il s’agissait du dernier commerce de ce type, nous avons pu bénéficier de subventions (de la région pour 36 100 €, du département pour 29 505 €, de l’État pour 8 721 € et du Fonds d’Intervention pour la Sauvegarde de l’Artisanat et du Commerce (F.I.S.A.C.) pour 15 405 €.

Suite à une reprise du commerce qui n’a pas fonctionné, la candidature de M. et Mme PINSON, professionnels de la restauration, a été retenue.

L’établissement s’appelle maintenant « Tart’in Berry » et propose une restauration traditionnelle et la vente de pain et viennoiseries. Il a ouvert le 16 décembre 2019. Nous leur souhaitons le succès qu’ils méritent.

 

 

TRAVAUX D’ENTRETIEN

 

TRAVAUX DE VOIRIE

ÉCOLE

2 – PROJETS

MISE EN SÉCURITÉ DE LA ROUTE DES LOGES

Tous les riverains l’ont constaté et s’en sont plaint : la vitesse des véhicules empruntant cette voie communale est excessive.
C’est pourquoi la commission « sécurité routière » a travaillé à un projet visant à faire ralentir les véhicules. Avec l’aide et les conseils avisés de l’Agence d’Ingénierie Territoriale du département, de la Direction des routes du Centre de Gestion des Routes de Sancoins, un dispositif expérimental a été posé du 26 octobre au 10 novembre 2016 après que des radars ont confirmé des vitesses totalement prohibées et dangereuses. Les riverains ont été invités à faire part de leur avis.
Les aménagements définitifs ne seront installés qu’une fois les avis recueillis et l’expérimentation validée par les techniciens des routes.
La commune prévoit de solliciter les subventions nécessaires à la réfection de la couche de roulement, à la réalisation d’un trottoir et à la mise en place d’un dispositif de ralentissement. Tous ces travaux seront réalisés simultanément évitant ainsi de multiples interventions. La route des Loges sera ainsi sécurisée.

PASSAGE DU PLAN D’OCCUPATION DES SOLS (P.O.S) en PLAN LOCAL D’URBANISME (P.L.U.)

La loi ALUR du 24 mars 2014 rend caduc le Plan d’Occupation des Sols si la collectivité ne s’engage pas dans la réalisation d’un Plan Local d’Urbanisme.

L’absence de document d’urbanisme limite considérablement les possibilités d’extensions nouvelles.
Afin de limiter les coûts de réalisation d’un Plan Local d’Urbanisme, la commune de Bengy s’est associée aux communes de Nérondes et Cornusse pour choisir un cabinet d’études.
Après consultation par appel d’offres, c’est le cabinet ATELIER PASSAGES, en co-traitance avec Madame Patricia MORELLON urbaniste et l’entreprise d’ingénierie écologique BIOTOPE qui ont été retenus.

EXTENSION DU RÉSEAU D’ASSAINISSEMENT EAUX USÉES

Dans le cadre du projet d’extension du réseau d’assainissement collectif route de Bourges, avant tous travaux, une étude diagnostic du réseau est obligatoire. A cet effet le conseil municipal a validé le choix du bureau d’études, à savoir SAFEGE. Aux fins de subventions, des dossiers ont été déposés à l’agence de l’eau et au département. Nous sommes en attente..

MISE EN ACCESSIBILITÉ DES BÂTIMENTS RECEVANT DU PUBLIC

L’ordonnance présentée le 25 septembre 2014 a modifié les dispositions législatives de la loi du 11 février 2005.

A compter de cette date, et jusqu’au 31 décembre 2015, les établissements recevant du public (E.R.P.) ou les installations ouvertes au public (I.O.P.) ont eu la possibilité, pour mettre leurs établissements en conformité avec les obligations d’accessibilité, de s’engager par la signature d’un Agenda d’Accessibilité Programmé (Ad’AP).

C’est pourquoi la municipalité a déposé un agenda auprès de la Préfecture qui prévoit la mise en accessibilité des E.R.P. communaux qui le nécessitent : la Poste, l’église et l’épicerie.

Les travaux vont s’étaler sur 3 ans. Ceux de la Poste vont débuter en 2016, ceux de l’église en 2017 et ceux de l’épicerie en 2018.

Cet agenda a été accepté par la Direction Départementale des Territoires du Cher – Commission Consultative Départementale de Sécurité et d’Accessibilité le 18 mars 2016.